Masque Kanaga, Mali (bois, pigments, cuir)

On trouve des masques Kanaga dans l'ouest du pays Dogon. Ce type de masque appartient à la société awa et participe à des cérémonies pendant lesquelles un hommage est rendu aux morts (dama) ou lors de fêtes précédant des funérailles (bagabundo). Le masque Kanaga se caractérise par une superstructure en forme de double croix dont les traverses portent de petites planches dirigées vers le haut ou vers le bas (ciel, terre) qui symbolisent le crocodile et ses pattes. Le montant central peut être surmonté de formes abstraites, de touffes de fibres rouge (couleur sacrée chez les Dogon), de figures zoomorphes ou anthropomorphes.

Les masques qui représentent un oiseau sont les plus répandus (Kommolo tebu). Ils doivent soi disant leur origine à un chasseur légendaire qui, après avoir tué un oiseau de ce genre, prit modèle sur ce dernier pour confectionner le premier masque Kanaga. Les couleurs du masque (noir et blanc) s'inspirent de la couleur de l'oiseau.

Les masques Kanaga sont dansés en grand nombre ; les mouvements des danseurs sont censés rappeler les gestes du Dieu créateur "Amma" au moment de la création du monde. L'oiseau chez les Dogon est celui qui aurait amené la graine de l'arbre à palme : il est à l'origine de la vie (vie végétales; les Dogon lui doivent leur nourriture).

référence : masque Dogon 101
 
hauteur : 87 cm  
vendu
page précédente