Tiwara ou Chiwara ethnie Bambara Mali (bois, métal, pigments, poils de chèvre, fibres textiles)

L’une des plus importantes sociétés d’initiation des Bamana est la société Chiwara ou tiwara, à laquelle hommes et femmes peuvent appartenir. Cette société commémore un être mythique, Chiwara né de l’union de la vieille mère terre, Mousso Koroni et d’un serpent. Il est donc en partie homme, en partie antilope et en partie fourmilier : C’est lui qui apprit aux Bamana à cultiver le sol. Le Tyi Wara ou tiwara introduit, sous la forme de l’antilope, la connaissance de l’agriculture ; Il fait des hommes d’habiles fermiers et leur enseigne les relations fondamentales entre le soleil et la terre qui porte d’abondantes cultures.

Le Aardvak ( fourmilier ) symbolise la patience et la détermination, l’antilope la force et la grâce. Le Aardvak est la métaphore de la terre et l’antilope celle du soleil, lesquels associés à l’eau permettent aux graines de pousser.

CHI WARA : ANIMAL QUI CULTIVE.

Ce cimier était attaché à une coiffe en paille qui pouvait être maintenue par une bride autour du menton du danseur. Un épais costume en fibres de chanvre noir cachait le corps du danseur. Ces cimiers sont portés par des couples masculins ou féminins lors de célébrations qui ont lieu dans les champs au début de la saison des cultures. Ils assurent la germination et une bonne récolte. Ici nous avons affaire à un mâle

référence : statuette Mali 7
     

hauteur : 121 cm vendue

     
page précédente
 
retour à l'accueil